Comment cuisiner ET s’occuper des enfants?

J’aime regarder les reportages qui démontent les ressorts de l’industrie alimentaire. Mais il y a toujours un moment où je m’énerve toute seule devant mon écran quand la remarque inévitable revient: « Je sais, ce n’est pas très bon pour la santé, mais vous comprenez, j’ai peu de temps le soir, alors je préfère le passer avec mes enfants plutôt qu’à cuisiner ». Ah bon, parce que cuisiner et s’occuper des enfants, c’est incompatible?

Mais qui a dit qu’il n’était pas possible de cuisiner et s’occuper des enfants?

Pourquoi, en quelques dizaines d’années, la cuisine est-elle devenue une activité indigne d’être partagée avec ses enfants? Donner un bain, regarder la télé ensemble, jouer avec eux, leur lire une histoire, c’est s’occuper de ses enfants. Pourquoi cuisiner ensemble, ce ne serait pas s’occuper d’eux?

Certes, cela va demander une autre organisation. Bien sûr, vous devrez savoir faire plusieurs tâches en même temps: mais n’est-ce pas le lot quotidien de toute maman? Alors si on met dans la balance d’un côté une alimentation plus saine et variée, permettant à l’enfant de se forger une bonne santé pour toute sa vie, et de l’autre côté un petit effort d’organisation, pour moi, il n’y a pas photo.

Comment cuisiner avec ses enfants?

Cuisiner et s’occuper des enfants, c’est possible. Bien entendu, tout dépend de leur âge.

Cuisiner en famille

  • Les touts-petits demandent surtout votre attention et votre présence. Pour leur développement et leur épanouissement, il est bien plus profitable de les avoir prêts de vous et de leur parler, plutôt que de les mettre devant un dessin animé. Pour le faire en toute sécurité, vous avez les baby-relax, voir les parcs pour enfants. Oui, je sais, ils ne sont plus à la mode. Mais voyez-vous, quand mes enfants étaient petits, j’avais deux chiens. Et la règle de sécurité était de ne jamais laisser un chien et un bébé sans surveillance dans la même pièce. Alors pour aller aux toilettes ou sortir une machine de linge, le parc c’est le top, je vous assure. Vous le mettez dans la cuisine ou à l’entrée si c’est trop petit, l’enfant est dedans en toute sécurité avec ses jouets et vous pouvez lui parler, lui chantez des chansons, lui racontez ce que vous faites tout en cuisinant.
  • Dès qu’ils sont en mesure de marcher et de manipuler des choses, vous pouvez les associer à la cuisine. C’est un jeu comme un autre pour eux. Et d’autant plus intéressant qu’ils partagent un moment avec vous. Petit truc: pensez au petit escabeau pour être à la bonne hauteur. Les plus petits peuvent trier, laver les légumes pendant que vous les peler et les couper. Plus grands, ils peuvent apprendre à peler avec un épluche légume, en allant vers la planche ce n’est pas si dangereux. Il peuvent aussi passer les pommes de terre cuite au passe-vite. En ajoutant le lait et la noix de muscade, ils ont réalisé une bonne purée maison saine et savoureuse.

Tout est une question d’organisation

Ils peuvent aller chercher quelque chose dans le frigo ou le placard (avec la lecture de l’étiquette quand ils commencent à lire). Ou peser les quantités quand ils commencent à connaître les chiffres.

Encore un peu plus grand, ils peuvent tourner une crème ou la polenta qui doivent être remuées sans arrêt pendant 2 minutes sous peine d’attacher. Et pendant ce temps, vous pouvez faire griller la viande.

Les possibilités sont infinies, la seule difficulté est d’avoir toujours un temps d’avance sur l’organisation dans votre tête. Mais pas de panique: c’est un coup à prendre. Par exemple, dans mon e-book « 20 recettes ultra- simples pour manger sain, bon et pas trop cher », je présente d’un côté les produits avec leur quantité, et de l’autre les différentes étapes à faire. Vous pouvez ainsi voir d’un coup d’œil les tâches que vous pouvez lui confier.

Et quand les enfants grandissent?

Cuisiner en familleDès 7 ans, ils peuvent commencer à faire une séquence simple tout seul après l’avoir réalisée avec vous. Par exemple sortir x pommes de terre du frigo, les laver, mettre la marmite à pression sur le feu avec 1 l d’eau froide, mettre le panier, ajouter les pommes de terre, fermer (et vous vérifiez la fermeture avant d’allumer le feu).

Puis il sort les fromages et les dispose sur un plat. Il surveille la marmite et quand elle est chaude, il baisse le feu et met le minuteur en route. Quand cela sonne, vous venez arrêter le feu et enlever la marmite (ou plus grand, il peut la glisser sur la plaque voisine). Et voilà, il a préparé à lui tout seul un repas complet (pommes de terre en robe des champs). Pendant ce temps vous avez mis en route une autre préparation ou fait une autre tâche.

Ensemble, on est plus fort.

Ils vont ainsi devenir de plus en plus autonome. Parce qu’une autre chose qui me surprend toujours c’est le schéma suivant: l’ado rentre de l’école, si tout va bien fait ses devoirs, et ensuite va sur you tube, ou chat avec ses copains, ou joue sur sa console, ou … Bref il a des loisirs et vient mettre les pieds sous la table à l’heure du repas. Mais quand vous rentrez du travail, est-ce que vous avez des loisirs? Non, vous devez le préparer ce fichu repas.

Pourquoi? Votre journée de travail n’a-t-elle pas été aussi fatigante, aussi stressante que la journée d’école de votre ado? Quant à moi, j’estime que chacun doit participer aux tâches nécessaires pour la vie quotidienne, comme l’a si joliment dit Marie Laforêt (Chanson « Cadeau »). Faire la cuisine en fait partie. Et si vous essayiez?

Une pensée sur “Comment cuisiner ET s’occuper des enfants?”

Laisser un commentaire